Au bord du Styx

4 octobre 2010

Compte-rendu : Joyce DiDonato (TCE – 22/09/10)

Filed under: Compte-rendu,Musique,Opéra — Catherine @ 22:39
Tags:

Premier de mes petits rapports en retard, mes impressions après le concert de Joyce DiDonato, le 22 septembre dernier au Théâtre des Champs Elysées.

Nous avons appris, avant le bis, que Paris avait eu l’honneur d’ “essuyer les plâtres” de son nouveau spectacle (et album à venir… en Janvier).

Opposition intéressante après son récital entendu en Juin où elle était seule sur scène avec un pianiste. Cette fois, c’était l’Orchestre de l’Opéra de Lyon dirigé par Kazushi Ono qui l’accompagnait.

Comme JDD l’explique dans son blog, ce nouvel enregistrement doit lui permettre d’explorer d’autres compositeurs que Haendel et Rossini, tout en jouant d’une caractéristique du répertoire des mezzos “entre jupe et pantalon”. Au centre de son récital, il y a donc eu le compositeur Gluck, dont on a entendu un extrait de sa Clemenza di Tito et un autre de son Orphée. Mais comme il s’agit de thèmes universels, repris par de nombreux artistes, il y eut également un extrait (même deux en comptant le bis) de la Clemenza di Tito de Mozart et un extrait de l’Orphée aux Enfers d’Offenbach. Et comme il a eu du Mozart, deux autres extraits, cette fois, des Noces de Figaro. Et pour compléter (là, je n’ai rien trouvé au jeu des six degrés), un extrait de La Cenerentola et la Sinfonietta de Poulenc.

La Sinfonietta (1er mouvement) de G. Poulenc – vidéo de FreeTheJambon
(liens pour les 2ème, 3ème et dernier mouvements)

La Sinfonietta a ouvert le concert. J’avais lu dans le programme qu’elle comportait 4 mouvements. OK. Sauf qu’à la fin du deuxième mouvement, applaudissement et entrée en scène de Joyce DiDonato. J’ai d’abord pensé que j’avais manqué deux mouvements (même si ça m’étonnait), puis finalement, en reprenant le programme, j’ai vu que les deux autres parties seraient jouées après la première intervention de la mezzo… Franchement, je ne sais pas ce qui a conditionné le choix de cette œuvre dans le concert, mais j’ai trouvé que c’était un peu irrespectueux de ne pas la jouer d’une traite si elle était au programme. Je comprends les plages instrumentales pour laisser souffler l’artiste, mais à ce moment, on choisit une ouverture (comme ce sera fait plus tard) ou un final ou un seul mouvement, on ne choisit pas une pièce plus longue que l’on saucissonne. J’arrête là mon accès de mauvaise humeur.

Joyce Di Donato est entrée sur scène dans une tenue qui suivait le thème du concert : une espèce de redingote / robe noire au décolleté plongeant qui laissait apercevoir le rouge d’un soutien-gorge, rappelant le rouge de son collier, par dessus un pantalon noir. (par sûre que ce soit clair…. des photos chez Opera Cake).

Nous eûmes ensuite, pour une même œuvre, ou un même thème, un extrait d’un rôle féminin et d’un rôle “en pantalon”

Les Noce de Figaro : Non so più (Cherubino) et Deh vieni, non tardar (Susanna)

vidéo de luiscar89 – Non so più

La Clemenza di Tito de Gluck : Air de Sesto, Se mai senti spirarti sul volto

La Clemenza di Tito de Mozart : Récitatif et air de Vitellia,  Non piu di fiori

Orphée aux Enfers d’Offenbach : Air d’Eurydice, la mort m’apparaît souriante

Orphée et Eurydice de Gluck (Dans la version française de Berlioz) : récit et air d’Orphée Amour, viens rendre à mon âme

La Cenerentola de Rossini : Air d’Angelina, Non più mesta

Vidéo de kynnusk

Il n’y eut qu’un bis, le Parto, parto de la Clemenza di Tito (de Mozart).

Ce fut une soirée très plaisante. JDD chante avec beaucoup de générosité, une grande virtuosité. Ses notes les plus aiguës étaient très agréables. Ses notes plus graves ont semblé un peu plus difficiles (mais ce ne fut pas fréquent). Il faut enfin noter l’Orchestre de l’Opéra de Lyon dirigé par Kazushi Ono qui a véritablement accompagné Joyce DiDOnato. J’ai vu plusieurs concerts qui donnaient l’impression d’un “chacun pour soi et on se retrouve à la fin”. Ok, j’exagère un peu et on a affaire à de grands artistes.

Juste avant le bis, elle a donc annoncé que son prochain album reprendrait le concept du récital et toujours chez Opera Cake, il y a une photo de la couverture du futur CD, qui potentiellement, a tout ce qui faut pour intéresser les WS.

That’s all, Folks !

PS : l’avis de Forum Opéra sur le concert

Publicités

3 commentaires »

  1. Hmmm… I don’t know how I feel about that red bra.

    Commentaire par Definitely the Opera — 8 octobre 2010 @ 17:52 | Réponse

    • Don’t worry, it was very tasteful.

      Commentaire par Styx — 9 octobre 2010 @ 22:37 | Réponse

  2. […] enregistrement de Joyce DiDonato : Diva Divo. Je ne vais rien rajouter à ce que je disais en octobre après son concert sur le même concept que […]

    Ping par Contrairement aux apparences… « Au bord du Styx — 18 avril 2011 @ 12:18 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :