Au bord du Styx

31 mai 2010

Compte-rendu : Le Couronnement de Poppée (Pleyel – 30/05/2010)

Bonjour,

hier, j’ai eu le plaisir d’assister à une version concert (enfin, si on veut… j’en dis plus après) du Couronnement de Poppée  de Monteverdi, interprété par de très bons chanteurs.

Tout l’ensemble venait de l’interpréter 15  jours au Teatro Real de Madrid (quelques photos ) et en fait de version concert, nous avons eu une version avec  jeu de scène (mais sans costumes). Ceci a rendu toutefois le spectacle beaucoup plus vivant et plus facile à suivre, certains des seconds rôles interprétant 2 ou 3 personnages, parfois en rapide succession.

Les rôles principaux étaient tenus par Danielle de Niese (Poppée – qu’elle semble avoir interprétée sur de nombreuses scènes), Anna Bonitatibus (Octavie), Philippe Jaroussky (Néron) , Max Emanuel Cencic (Othon).

La musique était assurée par  Arts Florissants sous la direction de William Christie.

Premier bon point, l’orchestre, dans une formation plus réduite  que pour Giulio Cesare, était bon. Là encore, j’imagine, le bénéfice de les entendre juste après 15 jours de scène (et les répétitions qui vont avec). L’orchestre  était partagé en deux groupes de part et d’autre de la scène, chacun des groupes autour d’un clavecin dont l’un était joué par W. Christie. Et les chanteurs allaient et venaient entre les deux groupes (deux accès aux coulisses ayant été ouverts au fond du plateau pour permettre les entrées et sorties des personnages).

Mon interprétation préférée : Anna Bonitatibus en souveraine bafouée puis déchue  (2 vidéos de jovi1715) :

lamentations d’Octavie « Disprezzata regina » – enregistré live  en Espagne :

« Addio Roma » – idem :

Et encore, ces enregistrements ne rendent pas compte de la puissance de l’interprétation, de l’émotion. Franchement, j’avais la gorge serrée pour le « Addio Roma ».

L’interprétation de Ph. Jarroussky, dans l’absolu, était superbe, mais le rendu du personnage m’a un peu ennuyée. Son Néron faisait vraiment l’effet d’un adolescent capricieux. Seulement, je viens de trouver cette vidéo d’une interview en anglais (sous titrée en espagnol – mais qui se comprend bien) et il semble que c’était l’effet recherché. (Vidéo d’une chaîne de TV espagnole). Alors je sais que l’on parle de Néron, mais quand même…

Pour vous donner une idée, un autre extrait  (Néron et Poppée) :

vidéo de JaRoWi1647 – représentation du 16/05/2010 Teatro Real de Madrid

Et pour que ce soit complet, un enregistrement audio live de Max Emanuel Cencic (toujours en Espagne – Vidéo de sjuli17)

Quelque part, je me demande si je n’aurais pas préféré ME Cencic en Néron et Ph. Jaroussky en Othon.

Une mention spéciale pour les deux nourrices interprétées par le ténor Robert Burt (qui chantait une partie de son rôle en voix de fausset) et le contre ténor José Lemos ainsi que pour tous les jeunes talents qui ont tenus les secondes rôles et dont il faudrait retenir les noms pour l’avenir tels les trois jeunes sopranos Ana Quintans (qui chantait Drusilla), Katherine Watson (La Vertu) ou Hanna Bayodi-Hirt (L’Amour). J’ai ré-entendu avec plaisir Andreas Wolf, jeune baryton basse (qui était déjà de la distribution de Giulio Cesare).

Mais si je semble chipoter ici ou là, c’est vraiment histoire de dire : la représentation était enthousiasmante et les 7 minutes de standing ovation à la fin ont montré que je n’était pas seule à avoir aimé.

Comme digne membre des WS, je me dois toutefois de relever que tous ces contre-ténors ont occupé des rôles où nous aimons voir nos mezzos. Alors pour le plaisir, deux extraits…  deux interprétations différentes :

vidéo de foly90 – Alice Coote : Néron (Glyndebourne 2008)

~*~

« Pur ti miro… » AS von Otter – M. Delunsch (Aix 2008) – vidéo d’italianoperafan

That’s all, Folks !

PS : le concert a été enregistré par France Musique, mais il n’a pas été donné de date de retransmission.

deux autres commentaires ici et .

Publicités

6 commentaires »

  1. Une version de concert spéciale avec un concert sans partition, une mise en espace et des jeux d’acteurs qui ont vraiment donné du rythme.

    En tout cas, le résultat donnait une grande unité et un équilibre qui m’ont permis de suivre avec délice cette « épopée » du couronnement de Poppée !
    Anna Bonitatibus était splendide en Octavie et mention spéciale à la jeune soprano portugaise Ana Quintans dans Drusilla.

    Ai repéré que France Musique devrait le programmer lundi 28 juin… À suivre donc

    Commentaire par Murielle — 2 juin 2010 @ 16:55 | Réponse

  2. Again Styx – stealing *my* life??? Really, it’s time you got back here to Scotland and your housework so I can resume my Paris life 🙂

    PS 7 minute standing ovation, in a concert! Wow!!

    Commentaire par puritymccall — 24 juin 2010 @ 09:03 | Réponse

    • Thank you for this mostly wonderful life. I’ll try to take good care of it. 😉

      Commentaire par Styx — 24 juin 2010 @ 14:35 | Réponse

  3. Je suis fort jalouse.

    Commentaire par Definitely the Opera — 19 août 2010 @ 04:21 | Réponse

    • Je peux le comprendre 🙂

      Commentaire par Styx — 19 août 2010 @ 22:18 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :