Au bord du Styx

25 mai 2010

Compte-rendu : Staatskapelle Dresden – G. Prêtre (TCE – 17/05/2010)

Filed under: Compte-rendu,Musique,Opéra — Catherine @ 17:20
Tags: ,

Je mets rarement autant de temps avant de mettre en ligne mes impressions sur un concert. Mais là, j’avoue avoir passé ces deux dernières semaines en piteux état. Du coup, mes derniers jours de congés sont dépensés cette semaine. Après avoir dormi deux ou trois jours, je commence à revoir clair.

Lundi dernier, j’ai pu entendre le Staatskapelle de Dresde dirigé par Georges Prêtre dans un programme Beethoven / R. Strauss. A noter que Richard Strauss avait donné plusieurs de ses œuvres à créer au Staatskapelle de Dresde au début du 20ème siècle et qu’il est donc un peu un « compositeur maison ».

J’insère ici le début d’ Also sprach Zarathustra interprété par cette formation enregistré à Tokyo en 1998 et dirigée par G. Sinopoli. (pas trouvé, pour l’orchestre, d’extraits se rapprochant du programme) – vidéo de kuma8524656.

La première moitié du concert fut consacrée à Richard Strauss avec La Danse des sept voiles (extrait de Salomé), puis une première Suite de valses reprenant plusieurs thèmes et mélodies du Chevalier à la Rose, avant de finir avec le Trio et Duo final du même Chevalier, interprétés par Bernarda Fink en tailleur pantalon noir et chemisier blanc (Octavian), Anne Schwanewilms (La Maréchale) et Genia Kühmeier (Sophie).

Georges Prêtre (84 ans) a dirigé avec une économie de mouvements, mais pas une économie de sentiments. La danse des sept voiles a commencé avec une sensualité progressivement plus affirmée, avant de devenir franchement sauvage (Sept musiciens aux percussions sur les dernières mesures !). J’ai trouvé l’interprétation prenante.

La suite de valses était à l’opposé comme l’est Le Chevalier à la Rose comparé à Salomé ou Elktra.

Par contre, une légère déception avec le trio et duo final : l’opéra, ce n’est pas fait pour être chanté deux mètres devant un orchestre symphonique. Donc les voix étaient un peu écrasées par la musique. Et puis se lancer « à froid » sur le trio final…

B. Fink dans Parto ma tu ben mio, extrait de La Clémence de Titus – vidéo de hillevifan

La deuxième partie du concert était occupée par la Symphonie N°3 « Héroïque » de Beethoven (ce que je voulais surtout entendre). Encore un grand moment d’émotion. Il faut vraiment que je mette davantage de musique concertante dans mon programme de la saison prochaine.

Enfin, la Danse Hongroise N° 4 de Brahms en bis.

Une dernière info : le concet a été enrgistré et sera diffusé le 2 juin sur France Musique.

Enfin, une ligne « potin » : j’ai aperçu Nathalie Stutzman parmi le public et elle semble avoir aimé le concert.

That’s all, Folks !

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :