Au bord du Styx

7 décembre 2009

La Flemme

Filed under: Livres-BD,Opéra — Catherine @ 09:33
Tags: ,

Aujourd’hui, j’ai la flemme. J’ai le droit, c’est mon anniversaire, même si je ne vais pas vraiment profiter de cette envie de ne rien faire vu la tête du rapport que je dois pondre pour remplir ma demi-journée de travail à la maison.

Hier, j’ai reçu mon cadeau. Une folie que j’hésitais à faire en septembre. Comme je réfléchissais à haute voix au téléphone, avec ma mère à l’autre boiut du fil, celle-ci me libéra de mon tourment en déclarant qu’elle allait me l’offrir. Je l’ai juste aperçu quand il est arrivé, pour vérifier que ça correspondait à la commande. Mais maintenant, il est enfin entre mes petites mains avides !

L’édition définitive (limitée, numérotée, signée) de Strangers in Paradise, série dont j’ai déjà dû vous parler une fois ou deux. 😉

Edition Omnibus de "Strangers in Paradise"

Couverture de l'Intégrale SiP (c) Terry Moore

Tiens, en parlant de Terry Moore, je constate que les éditeurs français sont un peu plus futés avec son dernier opus et Delcourt a commencé à publier Echo. Si vous aimez le fantastique/SF, les road movies, jetez donc un coup d’oeil à Echo ! De plus, Terry Moore, une fois de plus, choisit une femme comme personnage principal avec d’autres personnages féminins plutôt intéressants à côté (je ne vais pas dire pour autant que ça se finira comme SiP). Et c’est vraiment bien dessiné. Il n’y a donc pas de raison de bouder son plaisir.

Mais je sens la flemme revenir. Alors de façon exceptionnelle, je vais laisser place à une contribution invitée. Ce que j’aime avec Internet, c’est l’ouverture que cela permet, les liens nouveaux qui peuvent se tisser. Parce que sur un autre blog parlant d’opéra, il était fait mention d’une formation appelée Orfeo 55, une lectrice récente du blog m’a fait part qu’elle avait assisté, il y a quelques jours, à l’un de leurs concerts et je lui ai demandé d’en parler.

Voici donc le commentaire de Murielle (english translation in the coming days) :

Samedi 28 novembre 2009 : en route vers la salle de l’Arsenal à Metz pour écouter Orfeo 55.

L’ensemble y est actuellement en résidence. Le programme annonçait le Stabat Mater de Pergolèse, alors impossible de résister.

La salle en bois clair est chaleureuse. Les musiciens s’avancent, ils sont douze et je découvre la théorbe que je n’avais jamais vue.

Un peu de patience… la « maestra » arrive.

ça commence par une mise en bouche, une Synfonia en fa majeur : trois mouvements pour entrer dans la musique instrumentale de Pergolèse.

Ensuite c’est le Salve Régina, voila j’écoute et je regarde cette femme qui dirige son orchestre et chante. Sa voix de contralto est si particulière. C’est magnifique.

Elle dirige avec des mains comme des algues, et quand elle chante, c’est tout son corps qui participe, ses pieds et ses mains bougent, se posent sur ses jambes et j’ai pensé : sa colonne vertébrale est libre et le chant la traverse.

Pour la Cantate Orfeo (petit clin d’œil au nom de son orchestre) encore connue sous le nom de Nel chuiso centro  une nouvelle voix s’élève : celle de Lisa Larsson, cantatrice suédoise, avec ses récitatifs sur la souffrance d’Orfée. Que de changements de rythme mais dans les arias, la voix exprime à merveille la quête d’Eurydice. (petit extrait ci-dessous).

A près l’entracte, c’est le moment tant attendu : le Stabat mater

Les voix de la contralto et de la soprano s’entrelacent.

Equilibre des voix et contraste des corps: Lisa Larsson en robe longue, blonde, grande, droite et solaire, et Nathalie Stutzmann, brune, en costume, plus terrienne, dont le corps bouge pour mieux ressentir et exprimer l’émotion de cette musique sacrée.

Moment suspendu, duos et solos alternent, et après l’explosion du final « Amen », je reste sous le charme.

Nathalie Stutzmann voulait sensibiliser le grand public à l’émotion musicale de la musique baroque, et ouvrir l’opéra aux plus grand nombre : c’est réussi, même les enfants étaient là.

Voici sur une séance de répétition de la cantate Orfeo à l’Arsenal .


Merci Murielle. 😉

Ah ! J’allais oublier ! D’ici Noël, je mettrai en ligne la suite du Chevalier. Ma super bêta-lectrice vient de me renvoyer le tout, corrigé, mais j’ai encore un peu de travail à faire dessus.

Un dernier ajout : je vous invite à jeter un coup d’œil au dessin d’actualité du jour de Martin Vidberg (et à tout son blog et son œuvre de façon générale)

Bonne semaine.

That’s all, Folks !

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.