Au bord du Styx

30 juillet 2009

Dans quel état j’erre

Filed under: Basketball,blabla,général,WNBA — Catherine @ 14:30

Bonjour,

Désolée pour le jeu de mot éculé : je ne sais plus quoi mettre comme titre aux billets qui sont juste un peu de blabla ou pour vous tenir au courant des choses en cours et à venir.

On commence par les trucs désagréables. Depuis mon retour de vacances, j’ai les genoux en capilotade (alors qu’ils allaient mieux pendant les dites vacances). Depuis la semaine dernière, j’ai dû ressortir une béquille (même si en fait, elle n’était pas loin) et au cours de la journée, je peux la changer de côté plusieurs fois en fonction du genou qui est le plus douloureux. Rentrer chez moi le soir avec mes deux étages et demi d’escaliers tourne à l’exercice pratique « comment prouver que l’esprit est plus fort que la matière ? » Ça va également limiter mes mouvements en dehors du boulot alors que j’attendais avec impatience la sortie du dernier film des studios Pixar « La-haut ! ».

Par contre, ça ne m’a pas empêchée de me traîner jusqu’au théâtre du Châtelet ce week-end pour applaudir la Compagnie Alvin Ailey. C’était une pure merveille et tout aussi bon que dans mes souvenirs.

Certain-e-s auront peut-être remarqué que je n’ai pas parlé de basket cette année. Je ne suis pas sûre que ça intéresse beaucoup de monde donc pas de commentaire. Mais moi, je continue de regarder : uniquement sur Internet (sur le site de la WNBA : c’est gratuit et on peut voir aussi bien des matchs en direct (au milieu de la nuit : 6 heures de décalage) que des matchs archivés et la ligue a fait de gros effort pour filmer encore plus de matchs parce que Sport+ ne diffuse plus les matchs de la WNBA.

Un coup de plus à la visibilité du sport féminin alors que les filles, en basket, ont brillé ces dernières semaines. L »équipe de France a remporté les championnats d’Europe. Et l’avenir est assuré puisque dans le championnat d’Europe U20, la France a aussi remporté sa médaille d’or alors que dans le championnat d’Europe U18, les bleuettes ont décroché l’argent. Enfin, dans le championnat du monde U19, la France est toujours dans la course au niveau des quarts de finale.

Côté écriture, mon projet (suite à plusieurs demandes pressantes) est de terminer enfin Le Chevalier à la Rose. Doc Fanfan m’a donnée de bonnes idées pour décoincer la situation où j’étais et je me replonge dans de sérieuses recherches pour améliorer encore l’histoire.

A la rentrée, j’attaquerai ensuite la traduction de la série « Small Favors » de Harriet (soit environ 200 pages en 5 histoires) et je me remettrai sur le Projet 12 qui n’a toujours pas de titre MDR !!

Pour rester dans le secteur lecture…  Avec la journée du Femslash, j’ai constaté une explosion de la fréquentation de mon blog et je dois supposer que ça plaît puisque des lecteurs-trices continues de venir. Mais je ne croule pas sous le commentaires. Je ne cours pas vraiment après, mais comment savoir ce qui marche ou pas ? Alors je profite d’une nouvelle option du blog qui est un système de notation que j’utilise uniquement dans les textes archivés. C’est encore plus anonyme que le commentaire ; c’est encore moins fatigant car il ne faut pas chercher de… mots pour s’exprimer. Ça se trouve à la fin de chaque récit donc facile d’usage si vous êtes arrivés jusqu’à la fin du texte. On verra bien. 🙂

Je suis également en train de préparer des fiches pour fanfics-revues.

Un été studieux en somme !

Bonnes vacances à ceusses qui partent.

That’s all, Folks !

18 juillet 2009

IDF – Traduction – Light Up

Bonjour,

Après m’être réveillée vers midi, je me suis mise à mettre en ligne les chapitres relus de Light Up. Et Doc Fanfan, ma super bêta lectrice, ayant fourni un gros effort, m’a envoyé les dernières parties alors que je finissais ce que j’avais déjà.

Cela me fait donc plaisir de dire, en cette 2e Journée Internationale du Femslash, que la version complète, relue et corrigée de Light Up est en ligne.

Bonne lecture !

That’s all, Folks !

IDF – 2e Journée Internationale du Femslash

Et voila, j’ai travaillé toute la nuit, mais au réveil, vous trouverez plein de lectures :

La surprise  est une traduction d’une nouvelle histoire de Harriet (que je ne croyais pas pouvoir finir à temps vu sa longueur) et que vous pouvez lire dans le billet suivant.

Sinon, trois nouvelles FF écrites par moi :

Pour Sa Meilleure Décision, il s’agit d’une toute nouvelle histoire terminée :  j’ai repris le titre et l’idée de départ de la fanfic commencée l’année dernière, mais je l’ai réécrite de façon différente.

Les deux autres sont les textes que j’avais écrits pour le concours « Moyen Age » qui n’a finalement pas eu lieu.

Et maintenant, je vais dormir.

That’s all, Folks !

IDF – Traduction : Par Coeur (Bêta – Complet)

La version relue et corrigée se trouve dans les archives ICI

Pour la Journée Internationale du Femslash, une traduction (quasi express) d’une nouvelle histoire de Harriet  (A ne pas lire au bureau ou si vous n’avez pas l’âge)

Par Cœur

1ère Partie

Observant le panorama tout blanc, Miranda prit une profonde inspiration. L’air de la montagne était froid, mais surtout,  il la revigorait.

Elle avait eu besoin de ce break et quelques jours, c’était mieux que rien. Avec Andrea qui attendait en bas des pistes, prenant les appels et coordonnant les prochaines séances photos avec le bureau, Miranda se sentait calme et détendue. Tout était bien en main. En fait, Andrea était l’unique raison pour laquelle elle s’était sentie capable de prendre ce petit congé de dernière minute. Dieu savait qu’elle quittait rarement la ville à cette époque de l’année, mais avec ses filles chez sa mère pour un week-end prolongé, tout s’était mis en place simplement. Andrea avait libéré son emploi du temps et quelques jours plus tard, elles étaient loin de la ville.

(more…)

11 juillet 2009

RIP Brentano’s

Filed under: Hommage — Catherine @ 23:29

Brentano’s, l’une des librairies étrangères les plus anciennes de Paris n’est plus.

Ce digne établissement tenait une place à part dans mon parcours parisien personnel : c’est là que j’ai acheté mes premiers livres en anglais et s’il n’y avait pas eu cette étape dans ma vie, je ne serais sûrement pas là à vous traduire des fanfics.

C’était durant ma première année de fac, au début des années 80. J’avais un cours de civilisation US  (prélude, pour les années suivantes, à l’étude des systèmes judiciaires anglais et US) et au cours de l’année (ou du semestre, je ne me souviens plus), nous eumes une fiche de lecture à rendre avec obligation de lire un livre en anglais. Moi, l’anglais, c’était ma seconde langue vivante eu lycée et mon niveau était au mieux moyen (ayant souffert, plusieurs années, de l’absence prolongée et non remplacée des profs d’anglais). Alors me dire de lire TOUT un livre !!!

On a eu une liste avec que des classiques de la littérature américaine et le choix du titre.

Alors j’ai pris ma liste et je suis allée chez Brentano’s. Pourquoi là plutôt que WH Smith? Je ne sais pas.

Je me souviens encore en avoir ramené trois livres : The Scarlet Letter de N. Hawthorne, The Catcher in the Rye de JD Salinger et The Heart is a Lonely Hunter de Carson McCullers.

J’ai pensé que The Scarlet Letter ferait un bon devoir. Je prends le livre, lis l’introduction et trouve la chose plus abordable que je ne le craignais. J’attaque alors le début du récit à proprement parler et là, je ne comprends plus rien ! Mais c’était un texte écrit au milieu du XIX° siècle et l’action se déroulait au début du XVIII° siècle… mon anglais de l’époque ne me permettait pas ce genre de lecture (je viens de prendre le lvre pour les besoins de ce billet  et je comprends mon inquiétude d’il y a presque trente ans. Maintenant, ça va.) Je prends alors The Catcher in the Rye. Et là, j’arrive à lire de façon assez fluide. A ma grande surprise ! Mais je ne me vois pas faire une fiche de lecture dessus. J’ai fait ma fiche de lecture sur The Scarlet Letter finalement (lu en français) considérant avoir rempli le contrat puisque j’avais lu un livre en anglais en entier.

Aux vacances suivantes, j’ai lu The Heart is a Lonely Hunter et j’ai réalisé que j’aimais lire en anglais. Au début, ce ne fut pas toujours facile. Le Harrap’s n’était jamais loin. Mais progressivement, j’utilisais de moins en moins le dico. Et un peu plus de quinze ans après, les fanfics en anglais firent leur entrée sur mon ordi grâce à mon premier modem tout neuf.

Mais à l’origine, il y a Brentano’s  (bon, il y a aussi cette chargée de TD, mais je me souviens bien mieux de la librairie).

Et là, c’est fini. Il ne restera plus que les souvenirs.

That’s all, Folks !

5 juillet 2009

De choses et d’autres

Filed under: blabla,Ciné-TV,Lecture,LGBT,Musique — Catherine @ 10:00

Bonjour,

Après mes billets de retour (ça vous a fait plein de lecture, n’est-ce pas ?), je pense que je vais me mettre en silence radio jusqu’au 18 juillet  (la journée du Femslash pour laquelle je vais tenter de vous concocter une surprise… mais ça va me faire un sacré boulot d’ici là).

La bannière suivante sera mon petit hommage à Farrah Fawcett (vu que tout a déjà été écrit ailleurs – Les Drôles de Dames ont vraiment été l’une des premières séries dont j’étais dingue enfant ado (ben oui, la première diffusion en France date de 1978 et j’étais ado à cette époque), du style… ne rien prévoir le samedi en début d’après-midi à cause de la diffusion de la série. Ma préférée était et est toujours Kelly Garrett (la brune aux cheveux longs). Et même si je reconnais maintenant le côté kitsh de la série, j’investis religieusement dans les coffrets DVD quand ils sortent (et il faut avoir de la patience : la saison 1 est sortie en 2004, la saison 2 en 2005 et la saison 3… il y a quelques semaines !)

baniereDdD

Sinon, ma reprise a été… ça dépend de quoi l’on parle. Côté boulot, ça va. Il n’y avait pas de catastrophes qui m’attendaient et ma demi-semaine m’a permis de me mettre à jour.

La chaleur… là, c’est un paradoxe : il faisait beaucoup plus chaud là-bas, mais c’était beaucoup plus supportable.

Mon genou… pas drôle : j’avais pensé qu’avec tout ce que j’avais nagé, j’étais prête pour mon retour parisien. je ne sentais presque plus rien… j’étais contente. Mais les nombreux escaliers que je monte de façon régulière m’ont ramenée à la case départ. Pas drôle du tout.

De façon plus plaisante, j’écoute en boucle depuis mon retour le dernier album de Juliette, « Bijoux et babioles », sorti à la fin de l’année, mais qui m’avait jusqu’à présent échappé. J’adore ses textes et ses musiques !

Sinon, le métro n’est pas toujours une expérience négative (là, c’est mon côté optimiste qui parle ! MDR) j’ai aperçu une affiche qui a attiré mon attention : la Compagnie de danse Alvin Ailey est à Paris en Juillet. Je les avais admirés plusieurs fois il y a une dizaine d’années et je les reverrai avec plaisir. J’ai même pu convaincre ma mère de venir avec moi. Au programme que j’ai choisi, il y aura trois ballets : l’Oiseau de feu (de Stravinski) sur une chorégraphie de Béjart, un ballet sur des musiques d’Otis Redding et un autre dansé sur des Negro Spirituals. Ca tombera le jour où mes parents auraient eu leur cinquantième anniversaire de mariage.

Sinon, je surveille l’ouverture des locations en ligne pour certains théâtres car il y a plusieurs spectacles que je ne veux vraiment pas manquer pour 2009-10.

Enfin, pour les amateurs de cinéma, j’ai trouvé, mais je n’ai pas encore lu, un livre appelé « Le Cinéma français et l’Homosexualité » de Anné Delabre et Dider Roth-Bettoni (Un « Celluloïd Closet » à la française ? ) et une biographie (version augmentée) de Visconti (cinéma, théâtre, opéra…) chez Folio. Je vous dirai ce que j’en pense.

Sur ce, bon dimanche.

That’s all, Folks !

2 juillet 2009

Traduction : Light Up (Bêta – 9 à 11/11)

Version complète et relue dans les Archives ici

Et voila, c’est fini ! Vous allez pouvoir lire, en version bêta, les trois dernières parties de Light Up.

Je ne sais pas trop ce que je vais faire en terme de traduction maintenant. Il y a une histoire pas très longue, romantique. Et puis il y a la grande série « Small Favors » (soit cinq histoires, trois longues et deux courtes)… Je vais voir.

Et maintenant, lecture !

9ème partie

Quand Miranda s’était levée ce matin, elle n’aurait jamais pu imaginer dans ses rêves les plus fous ce qu’elle ferait douze heures plus tard. La cuisine était silencieuse alors que tous les six étaient assis à table. Le repas était étonnamment délicieux. Cela faisait un certain temps depuis que Miranda s’était laissée aller à manger quelque chose d’aussi simple que du fromage et de la tomate sur du pain. Andrea était particulièrement concentrée sur son repas, fermant les yeux à chaque bouchée.

(more…)

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.