Au bord du Styx

9 mai 2007

17/04/2007 : Pensées en vrac

Filed under: blabla — Catherine @ 19:40

Bonjour,

Aujourd’hui, vous aurez deux billets pour le prix d’un. Deux parce que le second sera un hommage et que je ne veux pas le mêler au « commun » du reste.

Depuis la dernière fois, ça continue d’aller. Après une petite période de stagnation, je semble reprendre et les séances de kiné font leur effet : je viens de constater que je pouvais à nouveau monter mes deux étages et demi sans être essoufflée, ce qui ne m’était plus arrivé depuis mon arrêt.

J’ai pris la décision de retrouver mes pénates mardi prochain. Il faut bien que je m’habitue ! Mais ça va faire drôle. M’entendant bien avec ma mère, la cohabitation s’est bien passée. Ca sera difficile pour elle aussi. Je l’ai bien vu à sa tête à midi quand je lui ai fait mon annonce.

En ce moment, nous sommes inquiètes car l’une des chatonnes (qui a 11 mois demain), la petite blanche, appelée de toutes sortes de nom, mais le plus souvent « Peluche » est chez le véto depuis samedi. Ce matin-là, on l’a retrouvée alors qu’elle avait le train arrière paralysé ! Ce n’est pas la colonne vertébrale. Hier, ma mère l’a emmenée dans un centre spécialisé en imagerie médicale pour animaux et il semble que ce soit un problème de circulation sanguine. Mais les premiers tests effectués semblaient écarter cette cause. Plusieurs spécialistes se penchent sur son cas car il semble rare et intéressant. En tous cas, elle ne semble pas souffrir pour l’instant et elle est bien suivie. En tous cas, elle nous manque ainsi qu’à la smala des chats. Ceux-ci sont tous calmes et se retrouvent aux endroits où Peluche aime se coucher. Il faut dire que c’est l’une des plus intrépides et qu’elle avait un don pour prendre la tête quand il fallait faire une bêtise… ou réclamer du poisson… ou des caresses. Ces derniers jours, elle avait ses chaleurs et me poursuivait de ses assiduités !

Autre soucis, les élections ! Pour une fois que j’avais du temps pour étudier tout ça, j’ai dû me forcer. Je sais pour qui je ne pourrai pas voter (même si on avait une configuration similaire à 2002). Je sais pour qui je voulais voter il y a six mois. Puis j’ai réfléchi et j’ai commencé à hésiter. Puis, j’ai regardé les sites de « comparatifs » et je retourne à ma première idée.

Tout ne me convient pas dans le programme, il y aura sûrement des erreurs. Il y a une partie « promesse électorale ». Et puis, le réalisme se rappellera aux élu(e)s. L’Europe fait (et je suis une européenne convaincue) que nos dirigeants ne peuvent pas faire n’importe quoi. Et de toutes façons, en matière économique, tout est interdépendant. Personne ne peut dire ce qui va se passer dans six mois. Que la situation dégénère encore plus au Moyen-Orient et toutes les prévisions sont à mettre à la poubelle.

Je m’en remets donc aux philosophies générales des mouvements en me disant et espérant que les réformes à venir seront faites dans un esprit plus social (à condition qu’elle passe, bien sûre). Et puis, mon petit coeur féministe serait tellement content !

Le dernier point qui occupe mes pensées en ce moment est mon retour à la vie active. Je ne sais pas quand, ni comment. Prochainement, j’imagine. Où ? Je ne suis pas sûre de garder mon job. La situation a bougé en deux ans et de ce que j’ai entendu, pas sûr qu’on ait encore besoin de moi. Ce n’est pas pour me déplaire. Mais la grande question est pour faire quoi à la place ?

Et de plus, mes deux ans d’immobilité m’ont amenée à penser que je ne veux plus gaspiller les années qui viennent de façon stérile (soit en bossant 11-12 heures par jour, sans reconnaissance et en étant trop crevée pour profiter de la vie à côté). Sans parler que je ne sais pas ce que mon arthrite aux pieds va me laisser faire !

Ce sentiment s’est trouvé exacerbé depuis dimanche quand j’ai appris la mort d’une amie des suites d’un cancer. Elle avait une poignée d’années de plus que moi, était tombée malade à peu près en même temps que moi et n’a pas survécu.

Ce sera l’objet de mon prochain billet.

That’s all, Folks !

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :